musarderie


musarderie

MUSARDISE, MUSARDERIE, subst. fém.
Vieilli, fam.
A. —Action de musarder, de muser. Synon. flânerie, rêvasserie. Cette vente du livre, autrefois entourée de flânerie, de musarderie (GONCOURT, Journal, 1878, p.315). Paris a, comme on dit, le temps d'attendre, d'où les musardises, le long des boîtes des quais, de ses fils les plus sensibles (L. DAUDET, Brév. journ., 1936, p.203).
B. —Goût pour la flânerie, inclination à musarder. Je suivais Justine dans ses travaux quotidiens avec une curiosité qui ne se lassait jamais, ma chère maman me reprochait ce qu'elle appelait ma sotte musardise (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p.213). Chacun de ses jardins d'où jaillissent des palmiers, offraient à ma musardise quelque chose de prodigieusement inédit (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p.116).
REM. Musardiser, verbe intrans., rare et vieilli. Avoir un comportement de musard. Ainsi j'ai musardé, musardisé, musé, Sans croire qu'aux lauriers pour moi fussent des branches (ROSTAND, Musardises, 1890, p.122).
Prononc. et Orth.: [], [-d()]. Ac. 1935: -dise. Étymol. et Hist. I. 1546 musarderie «caractère de musard, de paresseux» (RABELAIS, Tiers Livre, éd. M.A. Screech, Prol., 201, p.16); 2. 1642 «action de musarder» (A. OUDIN, Seconde partie des Recherches ital. et fr., p.383a). II. 1. 1834 musardise «caractère de musard» (BOISTE, s.v. musardie); 2. 1840 «flânerie» (Ac. Compl. 1842). Dér. de musard; suff. -erie (musarderie a supplanté l'a. fr. musardie 1174-87 CHRÉTIEN DE TROYES, Perceval, éd. F. Lecoy, 3035; ce dernier bien att. au XVIe s., HUG., COTGR.: répertorié dans la lexicogr. du XIXe s.: NYROP t.3, § 394) et -ise. Bbg. BRESLIN (M.S.). The Old Fr. abstract suffix -ise. Rom. Philol. 1969, t.22, pp.408-420.

musarderie [myzaʀdəʀi] n. f.
ÉTYM. 1546, Rabelais; de musard, et -erie.
Littér. Fait de musarder. Musardise. || « Cette vente du livre autrefois accompagnée de flânerie, de musarderie… » (Goncourt, in G. L. L. F.).Des musarderies de badaud.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • musarderie — ou musardise (mu zar de rie ou mu zar di s ) s. f. Conduite ou caractère du musard. ÉTYMOLOGIE    Musard. L ancienne langue employait beaucoup musardie …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • musardise — musarderie ou musardise (mu zar de rie ou mu zar di s ) s. f. Conduite ou caractère du musard. ÉTYMOLOGIE    Musard. L ancienne langue employait beaucoup musardie …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • musardise — [ myzardiz ] n. f. • 1834; musardie v. 1175; de musard ♦ Caractère, comportement du musard; action de muser. ⇒ flânerie. ● musardise nom féminin Littéraire. Action ou habitude de musarder. ● musardise (synonymes) nom féminin Littéraire. Action ou …   Encyclopédie Universelle

  • bouquiner — [ bukine ] v. intr. <conjug. : 1> • 1611; de 2. bouquin 1 ♦ Vieilli Fouiller dans les vieux livres, chercher des livres d occasion ou des éditions originales (⇒ bibliophile). « je ne sais pas de plaisir plus paisible que celui de bouquiner… …   Encyclopédie Universelle

  • flânerie — [ flanri ] n. f. • 1826; dial.XVIe; de flâner ♦ Action ou habitude de flâner; promenade faite en flânant. ⇒ baguenaude, balade. Interminables flâneries. « L ombre tiède du parc invitait à la flânerie » (Martin du Gard). ● flânerie nom féminin… …   Encyclopédie Universelle

  • musard — musard, arde [ myzar, ard ] adj. et n. • 1530; « sot » 1086; de 1. muser ♦ Fam. et vieilli Qui passe son temps à muser. ⇒ flâneur, oisif. ● musard, musarde adjectif et nom (de muser) Vieux. Qui perd son temps à des riens. ⇒MUSARD, ARDE, adj. et… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.